ThèmeAération

Moisissures

Moisissures sur les parois et les fenêtres

La prolifération de moisissures sur les parois ou autour des fenêtres n’est pas seulement désagréable à voir, mais elle peut aussi engendrer des maladies. Mais d’où viennent les moisissures et comment prolifère-t-elles?

Dans la nature, les moisissures sont très utiles parce qu’elles décomposent les matières organiques mortes. Les spores qui ne sont visibles qu’au microscope se propagent dans l’air et elles arrivent à travers l’air aussi dans les espaces d’habitation. En principe, cela ne pose pas de problème tant que les spores ne tombent pas dans des endroits humides dans la maison qui peuvent servir de terrain favorable.

Terrains favorables dans la maison

Les moisissures se nourrissent entre autres de bois, panneaux d’aggloméré, plaques de plâtre, papier peint, colle à tapisser, silicone, peintures, laques, et même dans les matériaux tels que le ciment et le béton, il peut y avoir des substances nutritives pour les moisissures. Les moisissures n’ont pas besoin de lumière et elles peuvent dont proliférer aussi bien sur les surfaces visibles que sur les surfaces non visibles, p. ex. derrière les papiers peints. En plus, les spores ont besoin d’humidité pour germer.

L’humidité favorise la prolifération de moisissures

Une humidité excessive dans la maison qui fournit de bonnes conditions de vie aux spores peut être évitée. Les moisissures peuvent être alimentées en humidité de différentes manières : Par la douche, le bain ou la cuisine, par les dommages par l’humidité dans la bâtisse (p. ex. tuyau défectueux ou mur de cave non étanche), mais aussi par la formation de condensation sur la surface intérieure des murs extérieurs grâce aux ponts thermiques ou à une isolation thermique insuffisante. Cependant, une des causes principales est une aération trop rare et un chauffage insuffisant. Si on veut éviter des moisissures, il faut donc éliminer ces facteurs. Le plus important, c’est une aération correcte.

Conseil : Se procurer un hygromètre

On peut mesurer l’humidité de l’air dans la pièce à l’aide d’un hygromètre. Les hygromètres sont disponibles dans le commerce en version analogique ou digitale à un prix assez modéré. Avec le contrôle du climat d’intérieur – et avec une humidité de l’air idéale entre 40 et 65 % - on préserve la santé et on évite des dégâts onéreux au niveau de la bâtisse.