ThèmeAération

Humidité de l’air

Les fenêtres embuées sont un signal d’alarme

Si les fenêtres sont embuées ou si les parois sont humides, c’est un signal d’alarme. Une humidité de l’air trop élevée dans la pièce peut entraîner des moisissures.

Si les fenêtres sont embuées, il ne s’agit en général pas d’eau pénétrée de l’extérieur, mais de l’eau de condensation. Si par exemple une vitre a une température de surface basse et si l’humidité de l’air dans la pièce est excessive (p. ex. par la cuisine ou la douche), l’eau condense. Elle s’écoule sur la vitre et peut constituer un terrain favorable pour les moisissures. Un autre indicateur important : Dans un climat d’intérieur trop humide et trop froid, les personnes ne se sentent pas à l’aise.

Conditions pour se sentir à l’aise

Une humidité de l’air entre 40% et 65% est perçue en général comme climat d’intérieur agréable. Mais de nombreuses activités quotidiennes provoquent une augmentation continue de l’humidité de l’air – allant de la vapeur d’eau dégagée en faisant le ménage ou la toilette jusqu’à la transpiration naturelle des êtres humains, des animaux et des plantes. Pour cette raison, une aération régulière manuelle ou mieux automatique est indispensable pour le bien-être. C’est la seule possibilité d’éliminer le surplus d’humidité des espaces intérieurs.

Qu’est que l’air?

L’air se compose principalement de l’élément azote (78 %) et pour un cinquième d’oxygène (21 %). Les gaz inertes tels que le néon, l’hélium ou l’argon ne représentent que 0,9 % et même le dioxyde de carbone qui est un gaz à effet de serre et qui pose tellement de problèmes ne représente que 0,03 % dans l’air. L’air est inodore – mais il transporte des molécules odorantes et des matières en suspension comme p. ex. l’odeur des fleurs ou la fumée de cigarettes. Si on utilise une cheminée ou un autre feu ouvert (brûleur à gaz) dans la maison, on doit assurer un bon apport d’air frais, sinon la teneur en oxygène baisse et la teneur en monoxyde de carbone qui est dangereux et inodore peut augmenter.