ThèmeAération

Climat d’intérieur sain

Aération correcte avec les fenêtres neuves

Les vieilles fenêtres ont une mauvaise influence sur le climat d’intérieur. Avec les nouvelles fenêtres modernes, vous obtenez un climat équilibré. Mais tout dépend d’une aération correcte.

Son propre chez-soi devrait être un endroit où on se sent bien, où on peut se relaxer et reprendre des forces. L’air frais, la lumière et la température sont les facteurs déterminants pour un climat d’intérieur sain. Les fenêtres neuves et modernes constituent un prérequis pour cela. Car la formule est simple : Un climat d’intérieur sain procure un bien-être, un mauvais climat d’intérieur a une mauvaise influence sur la santé. Autrefois, les endroits non étanches au niveau de l’enveloppe extérieure donnaient lieu à des échanges d’air incontrôlés et désagréables. Grâce au type de construction énergétique moderne, les enveloppes extérieures et les fenêtres son tellement étanches que c’est à vous d’organiser un échange d’air régulé.

La température ambiante

Grâce à une température ambiante constante, l’humidité de l’air reste également dans une plage agréable. L’air qui a une température correcte contient exactement la quantité d’humidité qui est agréable par exemple pour les muqueuses et les conjonctives. En plus, les nouvelles fenêtres permettent d’aérer plus souvent et de manière plus intensive – et cela sans grandes pertes d’énergie.

Humidité de l’air trop élevée

Une humidité de l’air excessive est le plus grand ennemi d’un climat d’intérieur sain. Mais le corps humain dégage de l’humidité. À cela s’ajoutent des grandes quantités de vapeur dégagées par la douche, le bain et la cuisine. Il est important que contrôler l’humidité de l’air par une aération raisonnable. Autrement, on met sa santé en danger à cause des moisissures.

Aération correcte

Si on aère et chauffe correctement, on ne prévient pas seulement les moisissures, mais on crée en plus un climat confortable chez soi. Cependant, il n’est pas toujours possible de trouver le temps et de penser à ouvrir et fermer régulièrement les fenêtres pour aérer brièvement en grand. Les solutions constructives sont plus confortables, fiables et sûres, p. ex. les systèmes d’aération ou les fenêtres modernes avec aération intégrée.

En règle générale, il y a trois types de systèmes d’aération.

  • freie LüftungAération libre. En cas d’aération libre, on utilise la différence de pression entre les différents côtés du bâtiment. L’air entre d’un côté par les fenêtres ouvertes ou les éléments d’aération et ressort de l’autre côté. En cas d’aération par conduit, on crée une légère dépression dans les espaces intérieurs. L’air vicié est évacué par le conduit et l’air frais est aspiré.
  • ventilatorgestützte LüftungAération par ventilateurs. Dans ce cas, les ventilateurs à peine audibles font sortir l’air de la maison. L’air frais entre par les éléments d’entrée d’air intégrés dans l’enveloppe extérieure ou la fenêtre. Ainsi, un échange d’air permanent et surtout régulier est assuré.
  • Schacht-LüftungTechnique de fenêtres. Surtout au niveau des fenêtres, les techniques d’aération de maison sont supportées par des systèmes modernes. Ainsi, il existe par exemple des systèmes d’aération autorégulateurs qui sont intégrés dans les profilés de dormant. Il y a des systèmes d’aération additionnels et adaptables ultérieurement avec des fentes d’aération réglables ainsi que des fenêtres qui possèdent dans leurs dormants des ventilateurs à réglage électronique qui commandent l’air frais et l’air vicié de manière automatique.

Consulter un professionnel

Il est donc fortement recommandé de demander conseil à un spécialiste qualifié qui est en mesure de déterminer la solution la mieux adaptée individuellement en fonction du bâtiment existant. Le montage selon les règles de l’art est ensuite assuré par les spécialistes de la fenêtre. Car c’est également un facteur déterminant. Si une fenêtre est montée de manière non conforme, il se crée des ponts thermiques entraînant la formation ultérieure de condensation. Il convient donc de planifier les coûts à long terme, préférant investir aujourd’hui dans un prix plus élevé pour éviter des coûts importants dus aux dégâts par la suite. C’est ainsi qu’on se crée un climat de bien-être pour soi-même et pour la famille. C’est payant à long terme – aussi pour la santé.